Les enfants adorent se dépenser en extérieur. Surtout tous petits, ils ont un besoin de se défouler et de canaliser leur énergie. Le jardin est un excellent lieu pour pouvoir le faire surtout s’il y a des jeux à disposition pour prendre encore plus de plaisir. Quel jeu pour quel âge ? On vous dit tout !

Pour nos tous petits

Les tous jeunes enfants seront émerveillés par une cabane en bois aménagée, ils passeront des journées entières à mimer leurs parents, à nettoyer aussi bien l’intérieur, à ouvrir et fermer les portes et à cuisiner pour leur bébé. A côté, on imagine un bac à sable avec quelques ustensiles pour faire des châteaux et autres pâtés de sables.

A partir de 4 ans

Les balançoires gagnent du terrain, elles deviennent soudain, le terrain de jeu des enfants car les portiques offrent de multiples possibilités pour grimper, glisser, se balancer ou encore faire des roulades autour d’une barre ou de jouer au cochon pendu… Les plus petits peuvent aussi profiter de la balançoire grâce à un siège adapté. Les toboggans sont les stars inconditionnelles de tous les portiques, assis, allongés, sur les fesses, tête en avant, les enfants testeront toutes les possibilités du toboggan et même de le remonter par l’avant pour un maximum de fun.

Pour les pré-adolescents et adolescents

A partir de 11-12 ans, l’effet toboggan passera de mode, c’est à ce moment qu’il faudra jouer sa dernière carte et installer un trampoline dans le jardin avec évidemment un filet de sécurité. A coup sûr, le trampoline ravira les ados et les parents, c’est tellement rigolo et détendant de sauter sur un bon trampoline.

La piscine : le graal

Beaucoup en rêvent, très peu ont la chance de pouvoir y accéder : la piscine hors-sol ou creusée pour se détendre lors des fortes chaleurs. Mais une piscine est exigeante et onéreuse, elle demande beaucoup d’entretien tout au long de l’année. Bien penser à tout cela avant de se lancer dans un projet piscine.
Alors vous avez opté pour quel jeu ? On y prend goût au trampoline, n’est-ce pas ?

LAISSER UN COMMENTAIRE