Vous avez entre 16 et 25 ans et peu ou pas de diplômes ni d’expérience professionnelle et vous souhaitez vous rendre utile ? Une mission indemnisée dans le cadre du dispositif du service civique vous attend peut-être.

Le volontariat, une expérience où vous vous sentirez utile

Précisons tout de suite que même si le nom est proche, il ne faut pas confondre le service civique et l’ancien service national militaire. Nous ne parlons pas de rentrer dans l’Armée (sauf si vous le demandez, mais ça, c’est vous qui voyez).
Vous voulez faire quelque chose de bien pour les autres, on vous décrit généralement comme quelqu’un de généreux. Vous pourriez sans doute faire partie des 32 000 volontaires s’engageant chaque année pour une durée comprise entre six et douze mois, auprès d’une association ou d’une collectivité territoriale, en France ou à l’étranger. Vous avez certainement un projet qui vous tient à cœur, parmi les domaines proposés : « culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport ».
C’est un dispositif simple et ouvert également aux personnes handicapées. Il faut juste être âgé 16 à 25 ans, être de nationalité française ou européenne ou justifier votre présence sur le territoire de + de 12 mois. Si vous êtes encore mineur, il vous faudra une autorisation écrite de vos parents. Aucune autre condition n’est requise, sauf de se montrer motivé.

Les nombreux avantages du service civique : rémunéré, formé et un vrai plus pour le C.V

Vous allez gagner de l’argent ! En échange de votre travail (minimum 24 heures par semaine, cumulable avec l’Allocation aux Adultes Handicapés ou AAH), vous recevrez une indemnité fixe mensuelle. Une indemnité variable peut être obtenue selon votre situation. Soit au final, un revenu compris entre 570 euros et 680 euros par mois. Le tout est non-imposable et ne compte pas pour le calcul des prestations sociales. Et, cerise sur le gâteau, vous aurez droit à une « protection sociale intégrale ».
Autre avantage, à votre demande, vous pourrez recevoir une vraie formation, avec un suivi adapté à vos besoins. Dans la formule « en alternance », les jours de travail sont limités à trois par semaine pour vous permettre d’être formé les deux restants dans un établissement scolaire.
N’oubliez pas non plus que le regard d’un patron sera souvent très positif sur votre C.V. Il se dira que vous êtes une personne qui a voulu aider les autres tout en faisant ses preuves : on peut vous faire confiance car vous savez vous impliquer et prendre vos responsabilités.
Enfin, si vous effectuez un service civique, ce sera probablement aussi une belle occasion d’être fier de vous.

PARTAGER
Article précédentRapports sexuels à risque
Article suivantLa cigarette électronique, une alternative aux cigarettes classiques
Estelle Cognard
Passionnée par la photographie et l’écriture, c'est tout naturellement que je me suis orientée vers le métier de pigiste. Je suis curieuse, gourmande et férue de "geekeries" en tout genre. Je passe mon temps libre à découvrir d'autres horizons et voyager à travers le monde. Je suis une femme de méninge, parfois décapante, souvent trop rangée (sans mener une vie d'ange non plus ? ), qui plie quand c'est nécessaire, mais jamais devant l'adversité. Je cuisine volontiers pour mes amis et j'aspire à mettre de l'ordre dans mes idées... Je collabore régulièrement avec plusieurs webzines dont le magazine généraliste Azart et le blog InfoJeunes que je vous invite à parcourir !

LAISSER UN COMMENTAIRE