Le manutentionnaire exerce sa profession dans un entrepôt. Son rôle est de décharger les arrivages, de stocker les produits avant de les réexpédier. Si vous possédez une excellente résistance physique, alors ce métier est fait pour vous !

Les tâches spécifiques du manutentionnaire

Le manutentionnaire travaille en équipe au sein d’un entrepôt, d’un magasin ou d’une société de transport. Son rôle est de réceptionner les matières premières ou les produits qui arrivent pour les stocker dans le dépôt de l’entreprise selon les règles de sécurité.
Avant tout, il lui appartient de faire l’inventaire en comptabilisant les marchandises et en contrôlant la qualité des lots. S’il constate qu’un article est abîmé ou manque à l’appel, il doit le signaler. Puis, il trie les lots en se référant à la codification mise en place par sa structure. Afin de ranger correctement le stock, le manutentionnaire peut se servir d’un diable ou de table élévatrice. D’autres engins de levage motorisés sont utilisés comme le monte charge, (voir informations d’installation).
Il protège la marchandise en l’emballant avec minutie et participe à son conditionnement afin de protéger les biens des risques liés au transport. Par ailleurs, le respect des règles d’hygiène est primordial pour certains types de produits, notamment alimentaires.
Hormis les fonctions de réception et de stockage, il effectue des opérations d’envoi mais aussi de préparation de commandes. De ce fait, c’est au manutentionnaire que revient la tâche de faire figurer sur la base informatique de l’entreprise les produits entrants et sortants. Il doit donc être suffisamment à l’aise pour manier l’ordinateur, ceci simplement pour faciliter et organiser son travail. Après son intervention, il doit nettoyer la zone d’intervention et ranger le matériel.

La formation, les qualités nécessaires et les possibilités d’évolution

Le métier de manutentionnaire est accessible sans diplôme. Aucune expérience professionnelle n’est exigée, bien que le CAP maintenance des véhicules automobiles soit particulièrement apprécié des employeurs. Le baccalauréat professionnel logistique ou le baccalauréat transport représente un véritable atout pour progresser rapidement au sein de la société. La formation continue ou la validation des acquis professionnels ouvre également la porte à l’emploi de manutentionnaire. Dans ce cas, il convient d’obtenir la certification d’agent logistique ou de pilote opérationnel en logistique de production. De même, la formation de sauveteur secouriste du travail est obligatoire pour être capable d’intervenir en cas d’accident. Afin de pouvoir utiliser les transpalettes, il est nécessaire de posséder le Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité, un diplôme qui s’obtient après une semaine de formation.
Après quelques années d’expérience, le manutentionnaire peut devenir chef d’équipe ou encore occuper le poste de responsable des stocks. Il est également possible d’évoluer vers les professions de magasinier, technicien logistique, livreur ou encore de rejoindre une compagnie de déménagement.
Exerçant dans un environnement bruyant, en extérieur, en zone frigorifique ou au contraire dans des lieux où la chaleur peut est extrêmement élevée, le manutentionnaire doit être robuste et avoir une bonne condition physique. Il transporte en permanence des charges lourdes pouvant atteindre 25 kilos. Il doit en outre être habile et minutieux, étant donné qu’il peut manipuler des articles fragiles ou des produits dangereux. Le sens de l’organisation est requis, tout comme celui de l’autonomie et le dynamisme. Pour finir, des notions en logistique et en informatique sont indispensables.

PARTAGER
Article précédentQuel cadeau offrir à une ado
Article suivantLes activités en mer
Estelle Cognard
Passionnée par la photographie et l’écriture, c'est tout naturellement que je me suis orientée vers le métier de pigiste. Je suis curieuse, gourmande et férue de "geekeries" en tout genre. Je passe mon temps libre à découvrir d'autres horizons et voyager à travers le monde. Je suis une femme de méninge, parfois décapante, souvent trop rangée (sans mener une vie d'ange non plus ? ), qui plie quand c'est nécessaire, mais jamais devant l'adversité. Je cuisine volontiers pour mes amis et j'aspire à mettre de l'ordre dans mes idées... Je collabore régulièrement avec plusieurs webzines dont le magazine généraliste Azart et le blog InfoJeunes que je vous invite à parcourir !

LAISSER UN COMMENTAIRE