Perdre un proche est toujours une situation difficile à vivre. Devoir gérer les formalités liées aux obsèques en plus du chagrin ressenti relève souvent de l’impossible. Bénéficier de l’appui d’un conseiller funéraire devient alors une véritable révélation. Mais quel est exactement la mission de ce professionnel du deuil et quel est le chemin à parcourir pour prétendre à cette vocation ?

La formation à suivre pour devenir conseiller funéraire

Devenir conseiller funéraire, c’est faire le choix d’une carrière particulière. En effet, en étant toujours en contact avec des familles dans le deuil, le conseiller doit être en mesure de développer certaines aptitudes. L’équilibre psychologique est indispensable de même que la capacité à conseiller, être à l’écoute, proposer, prendre sur soi et surtout être diplomate.

Pour suivre une formation conseiller funéraire, il faut se rapprocher des différents centres qui proposent une partie théorie avec 140 heures de cours suivi d’une formation pratique en 70 heures. La partie théorique enseigne les préceptes de base de la profession englobant l’hygiène, les produits utilisés, la législation ou encore le conseil. La pratique dans un service funéraire permet de mettre en œuvre ce qui a été assimilé en amont. Le diplôme est décerné à l’issue de cette formation. Le métier il faut le rappeler nécessite une disponibilité assez fluide. L’astreinte de nuit ou les jours de fête est une évidence.

Le rôle d’un conseiller funéraire

Le conseiller funéraire reçoit les familles venant de subir un deuil. Grâce à sa formation adaptée, il est en mesure d’être à l’écoute mais aussi de conseiller les proches du défunt sur les différentes possibilités qui s’offrent à eux. En tant que maître de cérémonie funéraire, son rôle est d’organiser selon les attentes de la famille les obsèques du défunt. En faisant preuve de tact, de sollicitude, d’empathie mais surtout en étant à l’écoute de la famille attristée, il doit être en mesure de proposer diverses options pour le déroulement des funérailles. 

Selon les croyances et la culture de la famille éplorée, le conseiller funéraire mets à leur disposition les multiples prestations disponibles. Type de cercueil, incinération, embaumement, choix des fleurs, organisation de la cérémonie, formalités administratives, le champ d’intervention du conseiller funéraire est large. Il doit en plus de son statut de conseiller, revêtir l’habit du commercial afin proposer les meilleurs services possible aux familles venant de perdre un être cher.

LAISSER UN COMMENTAIRE